Talich Quartet
Liens

Site Web

Le Quatuor Talich évolue depuis soixante ans dans une prestigieuse lignée de musiciens tchèques.

« Talich » : Ce nom évoque les bords de la Moldau, chère à Smetana et aux Praguois.
Avec son nom légendaire, la dernière génération du Quatuor Talich est un ensemble rajeuni, dirigé par Jan Talich Jr. qui, entouré de musiciens talentueux, a repris les rênes de son père.

Depuis plusieurs décennies, le Quatuor Talich est internationalement reconnu comme l’un des plus beaux ensembles de musique de chambre d’Europe, et l’incarnation de la grande tradition musicale tchèque.

Le Quatuor, fondé en 1964 par Jan Talich au cours de ses études au Conservatoire de Prague, a été nommé ainsi en l’honneur de son oncle Vaclav Talich, le chef renommé de la Philharmonie Tchèque. Durant les années 1990, les membres du Quatuor se sont progressivement et complètement renouvelés, rajeunissant la formation tout en poursuivant leur recherche musicale dans la tradition de ses prédécesseurs. Jan Talich, le premier violon actuel, est le fils du fondateur du Quatuor.

Peu de quatuors ont un tel répertoire en héritage et sont capables de le faire vivre pendant aussi longtemps. En soixante ans, les Talich ont révélé un style, une approche, une philosophie de la musique que les nouveaux membres perpétuent et font fructifier.

Les Talich sont uniques. Ils sont aujourd’hui dans l’enthousiasme du renouveau et ne déçoivent jamais.
Ce sont des grands et ils sont plus que jamais de notre époque !

Le Quatuor Talich est régulièrement invitée à de prestigieux festivals de musique de chambre tels que le Festival Pablo Casals à Prades, le Printemps de Prague, le Festival Europalia, Printemps des Arts de Monte-Carlo, Festival Tibor Varga, Festival international de quatuors à cordes d’Ottawa ; on le retrouve fréquemment dans des lieux tels que Carnegie Hall de New York, le Théâtre des Champs- Elysées ou la Salle Gaveau à Paris, Wigmore Hall à Londres.

Leur enregistrement des quatuors à cordes de Félix Mendelssohn, sorti chez Calliope entre 2001 et 2004, a été largement salué. Toujours chez Calliope, on trouve le quatuor « American » de Dvorak et le quintette avec alto (2003), Smetana (2003), un enregistrement live de  » La Jeune Fille et la Mort » de Schubert et du quintette de Dvorák (2004). Leur enregistrement de Janácek a été récompensé par Gramophone avec une nomination pour le meilleur enregistrement de chambre de 2006- le seul enregistrement de quatuor à cordes à avoir été sélectionné.
Le Label La Dolce Volta a acquis la totalité du catalogue du Quatuor Talich auprès du prestigieux label français Calliope, et continue de travailler avec la formation actuelle. Un nouveau disque est en cours de préparation.

Discographie sélective :

  • Ludwig van Beethoven : Les Quatuors à cordes, intégrale (Enregistrements Calliope, 1977 à 1981. Réédition 7CD La Dolce Volta, 2012)
  • Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes n° 13 op.130, Grande Fugue en si bémol majeur, op. 133 (Enregistrement Calliope, 1977. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Johannes Brahms : Les 2 Sextuors à cordes n° 1 op.18, n° 2 op.36 (Enregistrements Calliope, 2006 et 2007. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Dmitri Chostakovitch : Quintette pour piano et cordes op.57, Quatuor à cordes n° 8 op.110 (Enregistrement Calliope, 2001. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Claude Debussy : Quatuor à cordes op. 10 ; Maurice Ravel : Quatuor à cordes en Fa majeur (La Dolce Volta, 2012)
  • Antonín Dvořák : Quatuors à cordes n° 10 op. 51, n° 11 op.61 (La Dolce Volta, 2015)
  • Antonín Dvořák : Quatuor à cordes n° 12, « américain » op.96 ; Quintette à cordes op.97 (Enregistrements Calliope, 2002 et 2006. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Joseph Haydn : Les Sept Dernières Paroles du Christ, Quatuor à cordes Op.51 hob.III: 50-56 (Enregistrement Calliope, 1995. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Leoš Janáček : Quatuors à cordes no 1 Sonate à Kreutzer, no 2 Lettres intimes ; Erwin Schulhoff : Quatuor à cordes n°1 (Enregistrement Calliope, 2004. Réédition La Dolce Volta, 2015)
  • Johannes Wenzeslaus Kalliwoda : Quatuors à cordes n° 1 op. 61, n° 2 op. 62, n° 3 op. 90 (Enregistrement Calliope. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Felix Mendelssohn : Les Quatuors à cordes, intégrale (Enregistrements Calliope, 2000, 2001 et 2003. Réédition 3CD La Dolce Volta, 2013)
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Les Quatuors à cordes, intégrale (Enregistrements Calliope, 1983 à 1985. Réédition 7CD La Dolce Volta, 2011)
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Les 6 Quintettes à cordes, intégrale (Enregistrements Calliope, 1990, 1993 et 1995. Réédition 3CD La Dolce Volta, 2012)
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Eine kleine Nachtmusik K.525, Adagio et fugue en ut mineur K.546, Divertimenti K.136-138 (Enregistrement Calliope, 1977. Réédition La Dolce Volta, 2014)
  • Franz Schubert : Quatuor à cordes no 14 en ré mineur « La Jeune Fille et la Mort », D. 810 ; Antonín Dvořák : Quintette à cordes n° 3 B.180 op.97, extraits (Live à Paris, pour le quarantième anniversaire du Quatuor. La Dolce Volta, 2005)
  • Bedřich Smetana : Quatuors à cordes n° 1 « De ma vie », n° 2 en ré mineur ; Zdeněk Fibich : Quatuor à cordes n° 1 en la majeur (Enregistrement Calliope. Réédition La Dolce Volta, 2014)